Cycle des conférences 2016 – 30 janvier à 15h: La légende de Saint Julien l’Hospitalier, 2ème partie

              La Société d’Archéologie et d’Histoire de Saint Valery et du Ponthieu a le plaisir de recevoir fin janvier Mr Jean-François COCQUET Professeur Agrégé de Lettres Classiques qui donnera le second volet de ses conférences consacrées à
                                             La légende de Saint Julien l’Hospitalier
   
              Cette conférence aura lieu
                                                     Samedi 30 janvier 2016 à 15heures
                                                    Salle Adrien Huguet  (Place Saint Martin)
                                                                   à Saint Valery sur Somme
               Cette deuxième partie évoquera de la relecture du texte médiéval et de sa réécriturepar Gustave Flaubert.

       C’est après la publication de ses grands romans (Madame Bovary, Salamnbô et L’Éducation sentimentale) que Flaubert écrit ses Trois Contes : il lui faut se déprendre du sentiment du déclin, de la désillusion, et se mesurer à lui-même en réaffirmant sa vocation d’artiste. D’Un Cœur simple, histoire d’une « servante au grand cœur » du XIX° siècle, à Saint Julien, inspiré d’une légende médiévale de Voragine, et de Saint Julien à Hérodias, dont le sujet est repris de l’Ancien Testament, les Trois Contes proposent de remonter aux temps les plus lointains de notre civilisation.
            La légende de Saint Julien l’Hospitalier écrite par Jacques de Voragine futVitrail.2 l’objet de notre première rencontre. L’intention de la légende était simple et claire : une pensée chrétienne montrait que le plus monstrueux des meurtriers pouvait mériter la grâce divine à force de repentance et de charité active. Cependant une lecture attentive a pu atteindre aux présupposés théologiques et au substrat mythique du récit de Voragine, c’est-à-dire en révéler la complexité.
            Flaubert réécrit la légende de Voragine et la place au centre de ses Trois Contes. Dans le même texte bref et passionnant se superposent la légende et le conte, la légende chrétienne édifiante (une hagiographie) et le conte qui se nourrit des hantises humaines immémoriales. La vie du saint selon Flaubert est aussi une histoire de la violence, de sa genèse, de son entraînement et de ses manifestations paroxystiques.

    Afin d’être au plus près de son exposé et d’apprécier au mieux les subtilités de l’œuvre de G. FLAUBERT ,  Jean-François COCQUET conseille vivement la lecture des Trois Contes, notamment l’édition “Folio Classique“. La Présidente Colette PELLICANI est à l’écoute[1] de celles et ceux qui souhaiteraient obtenir un exemplaire de ce livre.

[1] Téléphone : 03 22 61 39 18          Couriel : colette.pellicani@laposte.net

Ce contenu a été publié dans Activités, Actualités, Conférences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.